Voyage à Madagascar – épisode 7 : balade à Tana

jeudi 7 juilletIMG_2974

Tana, le petit nom d’Antananarivo, compte 2 millions d’habitants.
En ce moment, c’est l’hiver, il y fait froid, les vendeurs ont sorti les lainages et les
doudounes. Moi, mon pull de laine, mon écharpe et mon bonnet.
Beaucoup de gens vendent des vêtements issus des fripes du monde entier qui arrivent à Madagascar en balles compressées.
On croirait que la mode est au froissé, mais non, cela vient juste de ce “stockage”, même les blousons en cuir ont cet aspect fripé !
Sur un étal, tout se côtoie dans un allègre mélange de couleurs et de sortes de choses.IMG_2970
J’ai trouvé incroyable de trouver un étal de papiers peints au beau milieu.
Le vendeur de peluches les a étalées au 2 ème étage de sa maison.
Au marché, les légumes sont souvent découpés prêts à être utilisés par la ménagère et déposés soit sur un sac polypro au sol avec tous les passants qui passent tout près, soit à 15-20 cm du sol dans des corbeilles ; quand on a de la chance, celles-ci ne sont pas arrosées par les pots d’échappement ;-(
Malgré toutes les questions que l’on peut se poser au niveau de l’hygiène (défaillante à notre oeil d’Européen) dans la conservation des aliments, la cuisine malgache est généralement délicieuse, épicée juste comme il faut et faisant la part belle aux fruits et légumes, au fruits de mer et poissons, surtout sur les côtes de la grande Ile.IMG_2969

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *